Séminaire de recherche : « Vérité mélancolique et acte du sujet »

Sous l’égide de la Fondation Européenne pour la Psychanalyse (FEP)

Responsable : Luminitza CLAUDEPIERRE TIGIRLAS,

Docteure en psychopathologie et psychanalyse de Paris-Diderot Paris 7,

Psychanalyste à Montpellier, membre de la FEP, Poète.

Argument :

Prenant appui sur la clinique et les apports théoriques de Freud, Carl Abraham, Lacan, Gisela Pankow, Jean Oury, Henri Maldiney, Pierra Aulagnier, François Perrier, Solal Rabinovich, Marcel Czermak, etc, ce séminaire de recherche se propose de scruter vérité et passage à l’acte suicidaire ou homicide à défaut ou en dépit d’acte créateur. Le rapport radical à l’acte du sujet dit psychotique nous amènera à questionner sa part de vérité mélancolique. 2è année : 2022-23

Le samedi de 9h30 à 11h 00. Les dates : 19.11.22 ; 04.02.23 ; 4.03.23 ; 22.04.23 ; 3.06.23

Lieu :

Dans les locaux de l’Association Via Voltaire, 1 rue Voltaire, Montpellier 34000 Tram : Comédie

Entrée : 30 euros pour l’année d’étude. PAF pour une seule séance : 6 euros.

S’inscrire auprès de Luminitza C. Tigirlas :  luminitza.tigirlas@gmail.com ou 06 20 36 74 71.

Ouvert à toutes les personnes intéressées par le sujet

indépendamment de leur appartenance aux différentes écoles.

Ma patrie-poète

De Moldova orientale, lieu de ma naissance, jusqu’à Sète, le chemin est celui d’un funambule qui cherche l’équilibre dans les lignes de Paul Valéry. Le fil sur lequel je titube n’indique pas le trajet vers Sète en partant de Montpellier où je vis, je travaille et j’écris depuis 2020 en passant par Lyon et Paris, ville qui m’a accueillie à partir de 14 janvier 2000. À Paris j’ai reçu l’acte de ma naturalisation française.

J’écris en français par amour de cette langue et fantasmatiquement j’en ai fait ma langue d’écriture par peur que si je revenais à mon roumain d’origine appris et pratiqué en Moldova orientale sous régime soviétique, le cyrillique s’imposerait à nouveau face à l’alphabet latin et je me retrouverait écartelée, encore.

Cette année 2022, le Festival international de poésie Voix Vives de Méditerranée en Méditerranée m’invite sous les bannières de la Roumanie / Moldavie orientale, à côté d’Ana Blandiana, poète née en Roumanie, de l’autre côté de la rivière Prutul, du coté Ouest, là où mon rêve de Patrie réunifiée s’ouvre au monde occidental.

En Moldova orientale, celle des Roumains sans Patrie, il m’est arrivé de lire les poèmes d’Ana Blandiana jusqu’à briser ma voix si jeune, si étrangère de par mon accent dû au bilinguisme roumain/russe.

La poésie naît sur des voies clandestines et les poèmes orthographiés dans l’alphabet roumain arrivaient tout de même à nous, exilés sur nos propres terres car annexées par la Russie impériale.

En France, je relis Ana Blandiana en édition bilingue, goûtez à cette version française :

Ne me laisse pas

Tomber dans le futur,

M’effilocher dans le temps qui viendra,

Comme un oiseau

Enseveli à l’horizon lointain

Dans la tombe du ciel.

Sois pour moi l’ancre

Dans l’argile

Capable de me retenir à l’herbe

Du présent,

Un présent devenu passé,

Sois pour moi l’ancre

Et demande…

Ana Blandiana, Ma Patrie A4, traduit du roumain par Muriel Jollis-Dimitriu, Black Herald Press, 2018, p. 103.

 Nous serons réunies lors d’une séquence commune dans le cadre du Festival Voix Vives : 

Mercredi 27 juillet 2022  :

11H-12H RUE VILLARET-JOYEUSE (CÔTÉ RUE DES TROIS JOURNÉES). PLAN 14 SOUS UN MÊME CIEL LECTURE/DÉBAT Poètes d’un même pays ou d’une même région de la Méditerranée. Ana Blandiana (Roumanie) Luminitza C. Tigirlas (Roumanie/Moldavie orientale) PRÉSENTATION : PATRICIO SANCHEZ

Voir le programme complet du Festival de poésie: 

https://www.sete.voixvivesmediterranee.com/Publications/Programmes_festival/

Les extraits de toutes mes présences à Sète: 

http://luminitzatigirlas.eklablog.com/luminitza-c-tigirlas-poete-invitee-a-sete-2022-a212848639

Je hâte d’y être.

Avec Ana Blandiana à Sète

En lecture au Petit Théâtre du Gazette Café

Dans le cadre du Printemps des Poètes, le 19 mars 2022,

à l’invitation de l’Association Les CO-LECTEURS,

je lirai mes poèmes et je répondrai aux questions de François Szabo, que je remercie du coeur,

sur mes livres

  au Petit Théâtre du Gazette-Café.

Je vous donne rendez-vous à 14h30 au 6, rue Levat, Montpellier. 

Entrée libre sans inscription préalable.

Pour savoir plus, merci de cliquer sur le lien ci-dessous:

https://printempsdespoetes.com/Luminitza-C-Tigirlas-Le-Sel-de-la-vie

La paix, est-elle sans pourquoi?

C’est le titre de mon article à lire sur le site de la Fondation Européenne de psychanalyse:

Pour le lire, merci de cliquer sur le lien suivant:

https://forum-des-psychanalystes-benevoles.org/wp-content/uploads/2020/04/L.-C.-Tigirlas.La-guerre-pdf.pdf

Et aussi un autre texte à lire:

http://luminitzatigirlas.eklablog.com/un-premier-mars-sans-martisor-a212165919

Avec Gérard Pommier « La poésie brûle »

Association Lacanienne Internationale Languedoc-Roussillon
Fondation Européenne pour la Psychanalyse (FEP)

Montpellier, le samedi 12 mars 2022 de 9h30 à 12h
Vocables tombés en pluie du ciel, la poésie et parfois la « proésie »
sont lues à haute voix par les écrivains conviés au Séminaire :
INCONSCIENT & RÉVERBERATIONS POETIQUES
Cette fois l’écrivain invité tend la main aux habitués de l’autre Séminaire : « Vérité et acte du sujet (dit psychotique)« , afin de scruter ensemble le « faire, le savoir-faire » que Lacan donne à entendre dans l’ouvrage de l’écriture.
Dialogue avec Gérard POMMIER, psychanalyste et écrivain,
reçu par Luminitza Claudepierre Tigirlas,
Psychanalyste à Montpellier, membre de l’A.L.I. et de la FEP,
Docteure en Psychopathologie, Poète : https://luminitzatigirlas.com/

Désir matricide (et/ou infanticide) et parfois tentative d’écriture d’une « métaphore maternelle ». L’entretien portera sur les chapitres de « La poésie brûle » : « La main tendue de Celan », « Khlebnikov : Tu sera ! », « Artaud : Du « Père étrange à la renaissance des cendres », « Joyce glossographmann»…

« Comment freiner cette machine qui se déroule à la vitesse d’un automatisme
mental à l’infini, sans points et sans virgules ? C’est le moment où un mot qui court trop vite s’enroule sur lui-même. Il se met tête-bêche et serre les freins. Artaud emploie une expression qui tombe juste lorsqu’il parle des « boulettes » ou de « crottes » glossolales. C’est une mise en boule, suivie d’une chute. Du point de vue de la vitesse et de la résistance de la barre, le néologisme est un signifiant qui se laisse tomber sur le dos d’un signifié et se met en boule pour freiner l’automatisme mental. Un signifié ou plusieurs engrossent un signifiant, et leur bébé néologique arrête le vertige d’un univers en expansion. La prose et la poésie s’enlacent l’une l’autre en une étreinte limbique d’avant la vie. Les « crottes glossolales » sont la chute en boulette du peu qui reste de prose : elles veulent donner une nouvelle chance à la poésie du début. Elles veulent repartir des limbes, lorsque le nourrisson jouait avec les sons. Il fabriquait des boulettes lui aussi, sans chercher à dire quelque chose. C’était juste sauver un corps en péril en pétrissant ensemble des sons selon les plis d’un babillage.
Pendant cette période de sa vie, Artaud ne fait plus de rimes : sa syntaxe se désosse, ses glossogrammes forment une boulette où prose et poésie valsent ensemble. La prose perd la raison et les mots riment avec les choses dont elles parlent ».

(Gérard Pommier, La poésie brûle, Galilée, 2020, p. 85.)

Aperçu de l’ouvrage : http://: Luminitza C. Tigirlas lit « La poésie brûle » de Gérard Pommier

Gérard Pommier, psychiatre, psychanalyste et écrivain, est professeur des Universités émérite de psychopathologie, membre d’Espace analytique, directeur de la revue La Clinique lacanienne et cofondateur de la Fondation européenne pour la psychanalyse (FEP). Auteur d’une trentaine de livres, il a notamment publié : Don Juan : Repenti, DéMETOOflé, Pardonné (éditions le Retrait, 2021), Féminin, révolution sans fin, (éditions Pauvert, 2016), Le nom propre –Fonctions logiques et inconscientes, (PUF, 2013), La mélancolie. Vie et œuvre d’Althusser (Flammarion, 2009) et Les Corps angéliques de la postmodernité (Calmann-Lévy, 2002), etc. Voir plus :https://fr.wikipedia.org/wiki/Gérard_Pommier

Luminitza C. Tigirlas est auteure de livres de poésie : Eau prisonnière (2022), Par l’aiguille du sel (2021), Noyer au rêve (2018), Ici à nous perdre (2019), Nuage lenticulaire, (2019), Foherion (2019) ; d’essais : Rilke-Poème, élancé dans l’asphère (2017), Avec Lucian Blaga, poète de l’autre mémoire (2019), Fileuse de l’invisible – Marina Tsvetaeva (2019) ; de fictions : Le Pli des leurres (2020), etc. Voir plus : http://www.m-e-l.fr/luminitza-c-tigirlas,ec,1490

Entrée libre avec inscription préalable
Lieu : Au local de Via Voltaire, 1 rue Voltaire, 34000 Montpellier. Tram 2 : Arrêt Comédie.
S’inscrire auprès de Luminitza C. Tigirlas : luminitza.tigirlas@gmail.com ou au 06 20 36 74 71.
Séance publique ouverte à toutes les personnes intéressées par le sujet.

L’affiche est publiée sur le site de l’ALI dans l’agenda du 12 mars 2022:

https://www.freud-lacan.com/agenda/detailevenement/4562/-/verite-et-acte-du-sujet-dit-psychotique

Une clarté au plus près de l’obscur vrai

Je vous invite à lire à la Une du site de l’A.L.I. notre entretien avec le poète James Sacré à propos de son rapport à l’écriture. Ce texte est issu de la Séance du 25 novembre 2021 du Séminaire « CRÉATION & PSYCHANALYSE : RÉVERBERATIONS. La poésie à gorge déployée » qui a  lieu à Montpellier.

C’est ici:

https://www.freud-lacan.com/getpagedocument/29384