… RACCOURCI

Une rétrospective GIACOMETTI à Grenoble

autour de la cage…

Le doute de l’artiste « peut-être suis-je un faux sculpteur et un faux peintre » s’édifie en colonnes. La cage-tiers est là pour Deux. Pour les tenir ensemble? Pour les désunir?

Où sont les figures de Giacometti « sinon dans la mort »? Et à Jean Genet de poursuivre: « d’où elles s’échappent à chaque appel de notre œil pour s’approcher de nous. »

Dans l’espace dialogique de son texte « L’atelier d’Alberto Giacometti », l’écrivain est amené à répondre à l’artiste sur la différence d’intensité entre les statues de femmes et les bustes d’homme qu’il avait noté. De l’hésitation de Genet se nouent les propos suivants : « c’est peut-être que malgré tout, la femme vous paraît naturellement plus lointaine…ou bien vous voulez la faire reculer… » (Jean Genet, OC, t. V, p. 49) L’image de la mère « si haut placée » viendra à l’esprit de Genet dans un premier temps. L’idée que les statues « (ces femmes) de Giacometti veillent un mort » allait se préciser un peu plus tard, à la page 65.

Cage 3

LETOURDIT

Notre collègue Cyrille Noirjean, psychanalyste à Lyon, a crée un  site que je recommande chaleureusement:

http://letourdit.com/ltourdit

 

Groupe de travail ouvert sur « L’étourdit »

« L’étourdit » (Lacan, 1972):

détours par la parole poétique et analysante »

Contacter Luminitza Claudepierre 06 20 36 74 71 lumimolda@yahoo.fr

Lieu: 20 impasse Beauvallon 69800 Saint Priest

La 1ère séance de notre 2ème année de travail est prévue pour

le jeudi 26 septembre 2013, à 21h.

 

PS: Le texte « L’étourdit »  est publié dans les « Autres écrits » de Lacan, p. 449-495,

mais nous avons aussi la version Scilicet que je propose de privilégier.
Christian Fierens a publié déjà deux lectures de « L’étourdit  » (Harmattan, 2002 et Eres, 2012), ses livres nous servent d’appui,

ainsi qu’une autre référence: Alain Badiou, Barbara Cassin  » Il n’y a pas de rapport sexuel Deux leçons sur « L’étourdit » de Lacan », Fayard, 2010, etc.